Ils sont fans de
L'Obs' du Cambrésis

Procès Bouquignaud : horrifiée, la veuve du bijoutier écoute les accusés décrire la scène du crime


Par Yannick Lefrère le 08/03/2013 13:28:37

Dans le vif du sujet. Après s'être intéressée aux personnalités des trois accusés durant la première journée du procès, la cour d'assises de Douai est entrée au coeur des faits ce vendredi. Récit.

Procès Bouquignaud : horrifiée, la veuve du bijoutier écoute les accusés décrire la scène du crime

Monique Bouquignaud se cache les yeux, horrifiée, quand elle entend Chakib Quarkori décrire la scène du crime, plan de la bijouterie à l'appui, projeté sur les téléviseurs de la salle d'audience. Le récit de l'accusé est flou mais similaire à ce qui a été révélé par les enquêteurs. A une nuance, d'importance, près : il évoque pour la première fois une vue troublée après avoir reçu un coup dans l'oeil de la part de l'agressé qui se débattait. C'est là qu'il aurait " paniqué " et, dans un " mauvais réflexe ", deux coups de couteau seraient partis.

A son tour, Sofiane Bacha raconte sa journée du 3 février 2011. Tout aussi peu précis.  Alors l'avocat général, Jérôme Marilly, s'emporte auprès des deux accusés : " Remettez-vous dans la scène, dit-il. Vous ne voulez pas travailler avec la police et la justice. Déjà en garde à vue, vous ne vouliez pas livrer le nom de vos complices. Quand on risque la prison à perpétuité, il est préférable d'être coopérant lors du procès. "

Les questions fusent alors, de la part de l'avocat général, et des représentants des parties civiles. " Aviez-vous consommé du cannabis avant le braquage?", interroge l'avocat général. " Oui, un seul joint ", répond Sofiane Bacha. " Vous avez pourtant dit deux ou trois lors de votre déposition ", rétorque Jérôme Marilly.

Me Thibault de Montbrial, avocat de Monique Bouquignaud, pose à son tour une question, " simple " à Chakib Quarkori : " Vous ne venez que pour l'argent, vous voyez le bijoutier prendre la fuite dans son bureau, vous êtes tous deux costauds face à un vieil homme, pourquoi ne bloquez-vous pas la porte pour prendre l'argent puis partir? En trente secondes, c'était réglé… " L'accusé répond qu'il était " effrayé " et qu'il " n'a pas eu la présence d'esprit " de faire cela. " Je l'ai suivi car je voulais l'attacher ", ajoute-t-il. " Je n'ai jamais voulu tuer Monsieur Bouquignaud ", a-t-il enfin clamé à plusieurs reprises dans le box.

L'avocat général insiste auprès de Chakib Quarkori : " Comment pouvez-vous dire que vous avez paniqué quand il est apparu derrière sa porte alors que vous vous présentez avec un rouleau de ruban adhésif pour bâillonner le bijoutier ? Comment un grand gaillard armé, qui a fait de la boxe, et qui fait 20cm et 20kg de plus qu'un homme affaibli par une maladie du foie et un triple pontage coronarien peut-il paniquer? " L'accusé accuse le coup : " ça m'a étonné qu'une personne comme ça puisse me mettre en difficulté, j'ai été surpris qu'il se débatte, je pensais que la vue de mon arme lui ferait peur. "

Enfin, Me Thibault de Montbrial enfonce le clou pour tenter de démontrer, comme l'a dit l'avocat général précédemment, " qu'il n'y a pas eu d'équilibre dans la bagarre. " L'avocat évoque les " nombreuses lésions de défense " présentes sur le corps de la victime et les six entailles sur sa chemise tandis que Chakib Quarkori n'aura " qu'une griffure au niveau du nez. " L'auteur présumé des coups de couteau ne répond pas. L'avocat de Monique Bouquignaud fulmine : " vous l'avez tenu par le cou avec la main gauche, vous lui avez même cassé un os du cou et vous l'avez lardé de coups de couteau avec l'autre main, c'est ça la vérité de ce dossier ! "

La veuve du bijoutier, interrogée sur la configuration de sa boutique, en a profité pour faire une révélation - en pleurs - à la Cour : " Les mains de mon mari n'ont pu être posées sur sa poitrine à la chambre funéraire, tellement elles étaient abîmées, ça montre à quel point il a dû se débattre. "

Ce vendredi après-midi sera marqué d'un des plus redoutables moments de ce procès avec la diffusion de la scène du crime avec la bande de vidéo-surveillance. Monique Bouquignaud a d'ores et déjà fait savoir qu'elle quittera la salle à cet instant.

 


Il faut être membre pour poster des commentaires

 
Lucy : elle va nous retourner le cerveau
Capacités cérébrales utilisées : la méduse, 1% ; lhomme, 10% ; Lucy, 100%. Et la vie de celle qui est incarnée par Scarlett Johansson va vite infernale pour ceux qui vont croisés sa route. Une su...
Night Moves : Quand des convictions légitimes conduisent à des comportements illégaux
Lun des magiciens et la Jane de Twilight à laffiche dun thriller écolo. Un film plein de promesses porté par Kelly Reichardt, en salles le 23 avril.